Les Etudiants d’HEC doivent opter pour la création d’entreprise ou aller vers les PME

Bernard Ramanantsoa, dirigeant de HEC depuis dix-huit ans qui a indiqué lors d’une interview qu’il serait important de renforcer l’enseignement supérieur avec un investissement, mais à condition que la France veuille être dans la liste des pays qui voudraient produire le savoir et profitent de leur compétitivité ».

Le dernier classement du « Financial Times », révèle que les écoles de commerce françaises font partie des meilleures au monde dans les filières de management et de gestion. Une annonce surprenante surtout dans ce contexte économique morose.

Mais cela n’impressionne pas le dirigeant, car il indique que les élèves français sont bien outillés et sont très proches du monde de l’entreprise. Mais celui-ci indiquent que ces élèves préfèrent aller travailler à l’international et les grandes entreprises françaises en sont bénéficiaires.

Ce qui est invraisemblable, c’est que la compétitivité de ces entreprises au niveau internationale ne produit aucun emploi en France. Les diplômés doivent maintenant choisir les PME et créer et devenir des entrepreneurs.

Le Président d’HEC indique aussi que 15% de nouveaux diplômés qui sortent de son école se lancent dans entrepreneuriat. D’autres créent leur entreprise avant même d’avoir terminé avec leurs études. Autrefois, on recensait un ou deux entrepreneurs par promotion. Mais désormais, ils sont 15%, un taux semblable à celui qu’on trouve dans les écoles américaines.

Pourquoi choisir une école d’art?

L’orientation scolaire est universelle, elle concerne tous les étudiants. Pour certains, le parcours est déjà prévu depuis de nombreuses années, pour d’autres la poursuite des études reste un mystère total.

L’orientation, un choix personnel

Chaque personne de l’entourage d’un étudiant a des projets pour lui. Que ce soit les membres de la famille, les groupes d’amis, les professeurs, chacun a son avis sur l’avenir d’un jeune étudiant. Mais le choix de l’orientation doit demeurer personnel. En effet, les études choisies vont mener à la vie professionnelle future de chacun et ce n’est pas une décision à prendre à la légère. Plusieurs critères sont à prendre en compte : les passions et hobbies, les capacités scolaires, les différents métiers à la clé. Plus l’étudiant aimera ce qu’il étudie, plus il a de chances de réussir les différents examens. Un cursus qui passionne donne envie de s’investir pour réussir.

Pour ne pas se décourager ou abandonner en cours de route, il ne faut pas faire de choix par dépit, pour faire plaisir à son entourage ou encore suivre le même cursus que ses camarades de classe. Il n’est pas toujours évident de se lancer dans un domaine inconnu seul, mais cela peut apporter de grandes satisfactions.

La prepa art, un cursus fascinant

Une des filières proposées après le baccalauréat est la filière artistique. Ce cursus est complet et propose de nombreux débouchés.

La plupart des écoles d’art en France propose une première année de prépa art pour apprendre les bases fondamentales et ainsi pouvoir être performant dans la poursuite des études dans les grandes écoles. Cette première année permet d’approfondir différents domaines de l’art et offre un large panel de débouchés. En effet les étudiants découvrent l’architecture intérieure ou encore le design graphique. Les matières sont variées pour convenir à chacun et permettre aux étudiants de se découvrir de nouveaux talents.

Pour poursuivre ses études, une prépa art paris peut être idéale. Il ne reste plus qu’à vous laisser tenter !

80% des étudiants se trompent dans leur orientation

D’après le réseau de conseil en orientation tonavenir.net , 80% des étudiants indiquent avoir choisi la mauvaise orientation. D’après la dirigeante de la plateforme, Sophie Laborde-Balen, la cause la plus importante de ces problèmes proviendraient de la période collège-lycée.

D’après les derniers statistiques de la plateforme tonavenir.net, 80% des étudiants n’apprécient pas l’orientation scolaire qu’ils ont choisie. Devant ce constat angoissant, la dirigeante et créatrice du réseau, Sophie Laborde-Balen, donne son avis par rapport ce phénomène.

Parallèlement, les résultats d’une étude effectuée par le Ministère de l’Éducation et de la Recherche démontrent que parmi les 52% d’étudiants de première année d’université qui ne continuent pas en seconde année, il ya 30% qui reprennent l’année, 16% qui changent d’orientation et 6% qui lâchent leurs études.

Mauvaise orientation mise en cause

En France, uniquement un élève sur cinq titulaire du baccalauréat a choisi la bonne orientation : entre les étudiants qui n’ont pas d’idées énoncées sur leur choix et ceux qui savent ce qu’ils veulent faire mais qui choisissent une autre orientation, 80 % des élèves trainent, d’après l’expérience des 17 conseillers et conseillères Tonavenir.net.

Pas assez de préparation pour les jeunes

Bien qu’ils savent ce qu’ils vont faire demain, il est important d’avertir les jeunes et leur famille pour qu’ils devancent les « fausses routes ». Les élèves ne sont pas parvenus à aller jusqu’au bout de la démarche en ce qui concerne leur motivation réelle. En fait, ils n’ont jamais pu comprendre la convenance entre leur personnalité et le type de structure qui les arrangerait mais aussi l’idée qu’ils ont d’un métier et des études pour y arriver…

Le gouvernement publie un site officiel consacré à la vie étudiante

Pour faciliter le quotidien des étudiants, le ministère de l’Education nationale a réuni plusieurs thématiques comme les Orientation, bourses, logement ou encore stages et emplois sur un nouveau site.

On y à penser et le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche la fait en lançant un nouveau portail totalement consacré à la vie étudiante: etudiant.gouv.fr. Le site réunit en fait «les informations pratiques et services» qui étaient avant disséminés sur quatre différents sites. À l’avenir, du lycée à l’enseignement supérieur, les jeunes ont un site complètement consacré à leurs problématiques comme l’orientation, les bourses, la santé, le logement.

Présentation faite par François Hollande

Dévoilé par François Hollande dans l’enceinte du Plan National de la Vie Etudiante le 1er octobre 2015, ce site numérique était en test depuis de nombreux mois. Il est maintenant actif et accessible à tous et donne la possibilité aux étudiants de consulter les différentes rubriques sur l’ensemble des thématiques de la vie étudiante comme les études qui est une rubrique dans laquelle, il sera possible à l’étudiant d’avoir des informations sur les inscriptions, les types de formation, les études à l’étranger, les formations à distance. Il existe aussi une rubrique consacrée à l’aide aux lycéens pour leur inscription sur le site Admission Post Bac, dont l’ouverture a eu lieu ce 20 janvier.

Pontoise : choisissez votre orientation au salon de l’étudiant

Il arrive souvent qu’on se pose des questions sur la meilleure orientation scolaire à choisir sur le genre d’études à choisir pour améliorer ses capacités et ses connaissances ? Les lycéens et étudiants du Val-d’Oise vont devoir se rendre au salon du lycien et de l’étudiant qui se tient au Hall Saint-Martin de Pentoise.

Les démarches des lycéens afin de manifester leurs vœux d’étude sur Admission Post Bac (APB) ont déjà commencé. Ceux-ci ont comme délai le 20 mars pour prendre leur candidature. Pour la 26e édition de ce salon, qui reçoit 10 000 visiteurs chaque année, une soixantaine d’exposants, en majorité val-d’oisiens, y prendront part. Mais également des écoles de la capitale française comme Alain Ducasse Formation.

Différentes débouchées

Plusieurs spécialistes de la formation vont y exposer les multiples cursus de l’université de Cergy-Pontoise (UCP), des classes préparatoires, des écoles de santé, des lycées publics, d’ingénieur, de commerce-gestion, des établissements spécialisés ou encore des métiers de la police, de l’armée de terre et de l’air qui connaissent un net regain d’intérêt depuis les attentats. Toujours aussi plébiscitées par les étudiants, les formations en alternance, qui donnent la possibilité d’obtenir un diplôme tout en bénéficiant d’une expérience professionnelle, seront aussi présentées. « La force de l’alternance est de plus en plus considérable, indique Cyril Levron, du journal l’Étudiant, organisateur du salon.

L’alternance prend de l’ampleur

Les jeunes réaliseront qu’une première expérience en alternance permet d’être inséré dans le monde du travail. On l’a vu assez en image mais elle est devenue égale à toutes les activités. Elle n’est pas uniquement dédiée aux métiers manuels tels que l’hôtellerie-restauration. Elle est maintenant proposée dans des écoles d’ingénieur et dans le secteur tertiaire au sens large. » il sera également proposé aux visiteurs d’obtenir l’aide des conseillers d’orientation-psychologues du Val-d’Oise. Enfin il leur sera possible de compléter leur information en suivant l’une des six conférences qui seront animées par des experts de l’enseignement supérieur et un journaliste de l’Étudiant.

Demande de bourse et logement étudiant : c’est maintenant

Les étudiants qui veulent obtenir une bourse ou encore un logement universitaire doivent s’y prendre maintenant, car la préparation de l’année 2016-2017 commence maintenant. Pour en faire la demande, il faut composer un Dossier social étudiant (DSE).

L’anticipation est de mise.

Les étudiants qui voudront avoir une bourse sur critères sociaux et/ou d’un logement en résidence universitaire l’année prochaine peuvent déjà commencer les démarches. Il ne faut pas trainer vu que concernant les logements, ce seront les premiers à s’y prendre qui ont bénéficieront..
Quelles dates pour effectuer le dépôt d’une demande : jusqu’au 31 mai

Pour faire une demande de bourse tel qu’un logement chez le Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous) comptant pour l’année universitaire 2016/2017, vous devez respecter une procédure unique à savoir le Dossier social étudiant (DSE). Cette demande doit être effectuée entre le 15 janvier et le 31 mai 2016. Il ne faut pas trainer car traitement des demandes se fait suivant l’ordre d’arrivée.

La constitution du dossier : sur Internet

Il faut aussi remplir le DSE à partir de la plateforme officielle Messervices.etudiant.gouv.fr. Pour créer le compte, le demandeur doit fournir son numéro INE (sur votre carte d’étudiant) ou BEA (sur votre carte de lycéen ou la confirmation d’inscription au Bac).

Enoncez vos vœux d’études dans les académies que vous choisirez (quatre maximum) et montrez vos préférences de logement étudiant. Pour tous les vœux, montrez le type de logement que vous recherchez : chambre, T1, T2….
Fournissez votre avis fiscal 2015, celui du foyer, la copie du certificat de scolarité et de ceux de vos frères et sœurs étudiant dans le supérieur.

Quand le dossier est enregistré, un courrier de confirmation vous sera envoyé. Ensuite, vous allez recevoir le DES qui vous est réservé venant de votre Crous sous 48 heures en PDF. Faites en une impression et assurez-vous qu’il est correct, ajoutez les pièces manquantes et renvoyez signé sous huit jours.

Dans les un mois, vous une réponse vous sera envoyée. Et quand vous aurez obtenu votre inscription dans un établissement du supérieur et quand le Crous aura reçu votre justificatif d’inscription vous recevrez une notification définitive qui vous indiquera l’échelon de bourse qui vous revient. Souvent les sommes attribuées peuvent atteindre 5545 euros.