Etudes, Métiers

Emploi. Pour recruter, Orange compte sur l’alternance

Orange apprécie la formation en alternance. Les alternants eux-mêmes estiment le parcours que propose le groupe. Formation initiale ou reconversion, c’est maintenant qu’il faut y penser.

Âgée de 18 ans, Célia passe son temps entre une boutique Orange de la rue Jean-Jaurès à Brest et les salles de cours de l’IUT de Quimper en première année techniques de commercialisation. Marie âgée de 37 ans et Christophe 43 ans ont été tous les deux affectés par des licenciements économiques après effectué des parcours professionnels très différents. Ils sont en ce moment en contrat de professionnalisation chez Orange.

Avant, Christophe a été chauffeur de poids-lourds. Marie a co-administré l’entreprise familiale de numérisation de documents avant qu’elle ne soit mise en vente. Ceux-ci font partie des 24 alternants qu’Orange avait reçus le mardi 9 février à Quimper pour une journée d’accueil. Ce sont donc 48 adhérents, dans le Finistère, qui suivront un parcours en alternance chez l’opérateur.

Volonté de féminisation

Évidemment, il faut être en mesure, comme Celia, de travailler avec deux mondes si distincts une semaine sur deux. Mais il le faut. Il y a, sûrement, le salaire versé chaque mois. Si elle réussit à obtenir son DUT, elle pourrait solliciter chez l’opérateur téléphonique un emploi. Elle pourrait y obtenir un emploi de commerciale. Mais Celia compte aller plus loin. Elle veut continuer ses études dans une école de commerce. En alternance, certainement… sûrement avec Orange.

Ils auront des chances d’être embauché chez Orange

Marie a signé un contrat pro avec l’entreprise et travaille dans une unité d’intervention technique. Elle jouit d’une double volonté de l’entreprise : féminisation des effectifs techniques et impressionnant développement du très haut débit. Christophe est embauché au service réclamations, il rappelle les clients pour le dépannage. Eux également pourraient être recrutés. À leur âge, si Orange leur permet d’accéder à l’entreprise, ils n’hésiteront pas.

Entre 2016 et 2018, Orange envisage recruter 6 000 personnes dont 1 800, au minimum, par alternance. Bretagne et Pays-de-Loire vont rassembler 180 embauches sur ces trois années.

PrécèdentSuivant
Marine
Marine, étudiante en Master 2 E-Marketing à Lyon. Anciennement présidente du BDE de mon école de commerce, je partage ici mes bons plans pour les étudiants !