Examens

Examen continu pour lutter contre l’échec scolaire

Les autorités de l’enseignement envisagent supprimer les partiels afin de faire face à l’échec scolaire. Celui-ci pourrait être remplacer par le contrôle continu.

L’autorité préfère soumettre les étudiants à des examens chaque semaine à la place d’un examen général en fin de semestre. Ce qu’on appelle examen continu. D’ailleurs, celui-ci a fourni des résultats probants à l’université de Strasbourg. Lancé depuis la rentrée 2013, ce système n’est cependant pas utilisé dans toutes les filières et pas dans toutes les matières. Mais, les étudiants l’apprécient.

Testé à l’université de Strasbourg, les résultats font part de moyennes dépassant 12/20 en « Sciences de la Vie » avec une progression de 50% depuis trois ans. D’autres facultés sont prêtes à expérimenté ce nouveau dispositif à savoir celles d’Avignon, de Bordeaux, de Lyon, et de Brest.

Faire face à l’échec scolaire

L’examen continu permettra de faire face à l’échec scolaire. Il existe trop d’étudiants qui s’abandonnent pendant l’année et n’étudient pas vraiment avant les partiels. C’est pour cette raison, que la conférence des présidents d’universités appelle le gouvernement à mettre en place un examen continu complet et généralisé. Sauf que ce système est plus coûteux que les partiels. Ce qui aura pour conséquence, la une décision à laquelle, les étudiants de l’Unef y sont opposés.

PrécèdentSuivant
Pauline
Pauline, 25 ans, étudiante en Psychologie à l'Université de Lyon 2. J'ai également fait 3 années (perdues) en école de commerce avant de "vraiment" découvrir ma voie, dans laquelle je suis épanouie.