Etudes

Frais de scolarité : en écoles d’ingénieurs, les hausses les plus importantes viennent du public

tirelire_etudes-460

EducPros a fait une analyse des droits de scolarité demandés par les écoles d’ingénieurs depuis quatre ans, suivant leur statut et de leur tutelle. D’après les résultats provenant du récent box-office de l’Étudiant, les écoles qui occupent la première place sont publiques.

Il faut dire que dans les écoles d’ingénieurs, on trouve de tout : Formation payante, gratuite ou permettant d’avoir un solde… des stratégies visant à faire varier les frais de scolarité.

Au cours de la rentrée 2015, 55% plusieurs élèves-ingénieurs étaient inscrits dans une école subventionnée par le MENESR. Plusieurs étudiants a donc déboursé 615 euros pour avoir accès à cette formation.

Dans le public, Les tutelles disposent d’une stratégie propre

Disons que toutes les écoles placées sous tutelles, ne bénéficient pas toutes des mêmes avantages. Les établissements du MENESR ont augmenté les droits d’inscription de quelques euros, en quatre an et se maintenir à la rentrée 2015. Ces droits n’ont pas augmenté, alors que plusieurs voix s’élèvent à la direction pour que soit augmentés, les droits.

Des réactions s’étaient fait ressentir, quand, le ministère de l’Industrie avait autorisé les écoles à augmenter leurs droits de 1000 euros de plus, alors qu’avant, ils étaient fixés à 850 euros en 2014.

Quand, CentraleSupélec a été fondée, un autre palier a été franchi en 2015. Fonctionnant sous la tutelle de l’Enseignement supérieur et de l’Industrie, réclame 2.200 € par an et passera à 2.500 € en 2017).

PrécèdentSuivant
Marine
Marine, étudiante en Master 2 E-Marketing à Lyon. Anciennement présidente du BDE de mon école de commerce, je partage ici mes bons plans pour les étudiants !