Logement

Logement étudiant : le « plan 40 000 » avance lentement

Le ministère de l’Éducation a annoncé que les 40 000 logements qu’avait promis François Hollande seront terminés avant 2017 et non avant la fin de son mandat.

Ces logements furent l’une des promesses phares pendant la campagne présidentielle de François Hollande. Le 5 mars 2012, alors qu’il est candidat socialiste François Hollande avait présenté ses propositions afin d’améliorer la condition des étudiants. Et dans la liste ces propositions, il y avait la promesse de construire 40 000 logements étudiants sur cinq ans. Et quatre ans et huit mois après son entrée à l’Élysée, 26 840 nouveaux logements seront livrés, d’après le bilan le obtenu par Le Monde auprès du ministère de l’éducation nationale. C’est 63 % du premier objectif alors que le mandat présidentiel prend fin dans quelques mois.

« Traditionalismes locaux »

« Il reste encore un long chemin à faire » admettait la ministre de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem, au cours de la conférence de rentrée universitaire en septembre.

Cependant, en juin 2015, le gouvernement avait indiqué respecter son objectif, au point de le porter à « 42 445 logements avant la fin du mandat ».

Les ministres de l’Éducation et du logement, étaient très heureuses de l’évolution satisfaisante du plan « plan 40 000 » car le projet était finalisé à 25 % alors que nous étions au milieu du quinquennat.

D’un côté il n’est pas facile de collecter les résultats des bailleurs sociaux du plan 40 000 et de l’autre, les résultats des centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (Crous), n’ont pas atteint leurs objectifs : il était prévu début 2015 de réaliser 4 642 logements dans l’année et environ 5 000 logements supplémentaire en 2016. On note également que près de 1 000 logements de moins ont été achevés en 2015 et la prévision pour décembre 2016 a été ramenée à 1 800 logements. « Plusieurs projets ont été annulés », admet-on au ministère.

Si les objectifs ne sont pas atteint, c’est parce que certains élus ne sont pas très engagés dans la création du logement pour une population souvent ruinée, de passage et qui ira voter certainement d’autres candidats.

Précèdent
Marine
Marine, étudiante en Master 2 E-Marketing à Lyon. Anciennement présidente du BDE de mon école de commerce, je partage ici mes bons plans pour les étudiants !