Etudes

Plusieurs étudiants issus des écoles de commerce ont créé des objets connectés

A l’occasion du Sharing Week, 1 200 étudiants de l’ESG ont pu toucher du doigt un nouveau monde, différent de leur environnement quotidien. Environ vingt d’entre eux se sont formés à la création d’objets connectés à l’IESA multimédia.

«Quand je me suis lancé, ici on ne trouvait que des minitels et on concevait des CD-ROM… maintenant, les étudiants en école de commerce viennent ici concevoir des objets connectés!» explique Pierre-Edouard Schmitt, dirigeant de l’IESA multimédia, et est de plus en plus intéressé par les projets de la quinzaine d’étudiants qui travaillent dans la salle.

« je voulais voir ce qui se cache derrière »

Réunis en groupuscules, Aude, Loïc, plusieurs étudiants évoluant en bachelor de l’ESG ou de l’ESCG CI, s’exercent à la création de leur propre objet connecté. Ce qui est nouveau. «Je n’avais aucune connaissance en objets connectés, mais j’étais intéressé. Car dans les années à venir, cela pourrait être indispensable!», déclare Ségolène. «Je suis intéressée par les objets connectés, raison pour laquelle, je voulais voir ce qui se cache derrière, je souhaiterais d’ailleurs, m’inscrire dans ce domaine une fois arrivé en master et sur le marché du travail», ajoute Marina, sa collègue.

Sharing Week une forme d’incubateur

Accompagnées de leurs amis Alister, les deux jeunes filles ont conçue seules un verre dont la couleur en fonction du niveau du liquide que le verre contient. Ainsi, ce verre peut s’adapter à l’environnement d’une boîte de nuit, permettre aux serveurs d’être avertis quand les verres sont vides et surveiller la consommation ceux qui boivent.

C’est grâce au programme Sharing Week que tous les étudiants ont pu être capable de créer des objets connectés de leur propre main, mais tout en étant suivis. «Tous les élèves de bachelor de l’ESG vont également suivre une formation pendant une semaine dans une autre école du réseau Studialis pour valider ou invalider un projet professionnel, ou se familiariser avec le monde en question», déclare Olivier Sercq, chef du projet Sharing Week.

PrécèdentSuivant
Marine
Marine, étudiante en Master 2 E-Marketing à Lyon. Anciennement présidente du BDE de mon école de commerce, je partage ici mes bons plans pour les étudiants !