Actualités

Quiproquo autour de la liste des masters 1 et 2

Depuis le début de l’année, le Conseil d’État a indiqué dans un communiqué que la liste des Master 1 et 2 à l’université n’avait aucune base légale sans la présence d’une liste. Thierry Mandon le secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur s’était avait pris l’engagement d’entourer la rentrée prochaine avec un cadre juridique.

Il s’agissait en fait de faire une liste des formations de M2 qui pourraient amener les présidents d’université à refuser les étudiants, en les défendant par des « méthode d’accueil » réduite à, l’échec à un concours ou un dossier académique qui ne rempli pas les conditions.

C’est à la suite de pourparlers entre les universités et les autres écoles comme ENS, EHESS, une liste a été créée rendant l’attribution des mentions de master sélectives.
Cependant, cette liste des masters autororisés à sélectionner les étudiants qui voudraient les intégrer sont mal compris par les internautes. L’union nationale des étudiants en droits, AES, gestion, scienques économiques, politique et social (Unedesep) a quant à lui déclaré dans un communiqué «l’absurdité et la méconnaissance» par rapport à cette liste. Celle ci critique les mélanges entre les mentions de master et de spécialité en fonction des universités.

Dans une seule mention, il est possible de trouver une ou plusieurs spécialités. Ce qui a inquiété certains qui avaient opté pour une seule spécialité qu’i s’est retrouvée dans cette liste.

PrécèdentSuivant
Marine
Marine, étudiante en Master 2 E-Marketing à Lyon. Anciennement présidente du BDE de mon école de commerce, je partage ici mes bons plans pour les étudiants !